Se découvrir de nouvelles motivations

Motivation tip #5

Se découvrir de nouvelles motivations :
Quelques pistes concrètes.

Dans une situation où l'on doit prendre une décision ou poser un acte,

  • on sait maintenant distinguer les divers facteurs de motivation et de démotivation qui sont en jeu ("tip" #2),
  • on sait évaluer leur intensité ("tip" #3),
  • et enfin, on sait travailler sur les facteurs de démotivation pour en diminuer l'intensité et par conséquent rééquilibrer le sentiment global de motivation ("tip" #4).

Maintenant, comment découvrir de nouveaux facteurs de motivation
pour faire pencher un peu plus la balance de la motivation globale ?


Une façon de faire est : passer en revue ses besoins psychologiques personnels pour ensuite voir de quelle manière l'action ou la décision envisagée va nourrir ces besoins, et enfin surtout d'en prendre bien conscience.

C'est cela le plus important :
Prendre conscience de l'effet positif de l'action envisagée, l'avoir bien à l'esprit au moment d'agir.

Bien sûr, chacun a des besoins psychologiques différents, il faut adapter ce questionnement aux besoins qui nous sont propres.

Pour ma part, je me pose ce type de questions : 

  • Est-ce que l'action envisagée a de la valeur pour moi, est-ce qu'elle est importante ?
  • Est-ce qu'elle va conduire indirectement à des conséquences qui ont de la valeur pour moi, qui sont importantes ?
  • Est-ce que elle est en résonance avec une de mes valeurs profondes ?
  • Est-ce qu'elle contribue à mon/mes projets de vie (ma vocation, raison d'être, vision) ?
  • Est-ce qu'elle procure des sensations ou émotions agréables (pendant l'action, ou à la fin de l'action) ?
  • Est-ce qu'elle nourrit ma curiosité, mon désir d'apprendre, mon besoin de ressentir une croissance, une "montée" en compétence, une maîtrise, une réalisation de moi ?
  • Est-ce qu'elle nourrit mon besoin de relation, d'appartenance à un groupe de personnes que j'estime et qui m'estiment ?
  • Est-ce qu'elle me donne l'impression de sortir de l'ennui, l'impression que ça bouge, l'impression d'exister ?
  • Est-ce qu'elle va dans le sens de "bien faire les choses", que les choses soient faites comme elles devraient l'être ?
  • Est-ce qu'elle est amusante ?
  • Est-ce qu'elle est rassurante ?
  • Est-ce qu'elle permet d'ouvrir des avenirs désirables ?

Il est probable qu'il y ait beaucoup de "non" à ces questions.
Mais il y aura peut-être un ou deux "oui".

Ces "oui" qui auront été découverts sont précieux, car ils sont importants, et il est bon d'en avoir conscience au moment de l'action.

Les "oui" pourront être ajoutés à la liste des facteurs de motivation, en évaluant leur intensité.
Et de nouveau, le sentiment global de motivation sera rééquilibré, vers davantage de motivation.

Mise en pratique #5

Dans cette mise en pratique, je passe en revue le questionnement proposé ci-dessus, dans le but de détecter des facteurs de motivation qui correspondraient à mes besoins ou ma personnalité, facteurs que je n'aurais pas vus lors des étapes précédentes.
Et je reprends l'exemple que je propose depuis plusieurs "tips" : "Mettre la table".

Mettre la table :

  • Est-ce important pour moi, est-ce que ça a de la valeur ? Est-ce que ses conséquences ont de la valeur ? Est-ce en résonance avec une de mes valeurs profondes ?
    - Pas du tout
  • Est-ce que ça contribue à mes projet de vie ?
    - Euh non
  • Est-ce que ça procure des sensations ou émotions agréables ?
    - Mmm… j'aime bien quand une table est bien dressée, c'est joli, c'est agréable, une fois que c'est fait.
  • Est-ce que ça fait croître mes compétences ?
    - Non
  • Est-ce que ça enrichit les relations, est-ce que ça nourrit mon besoin d'appartenance ?
    - Peut-être bien : j'anticipe le plaisir que les autres vont avoir grâce à ma contribution, c'est comme un cadeau que je leur fais.
  • Est-ce que ça me donne l'impression que ça bouge, que j'existe ?
    - Non
  • Est-ce que ça va dans le sens de "bien faire les choses" ?
    - Oui, c'est vrai. Il y a une satisfaction à ce que les choses soient bien faites comme elles doivent l'être. Ce n'est pas une question de regard des autres, mais de ressenti personel.
  • Est-ce que c'est amusant ? rassurant ? ça ouvre des avenirs ?
    - Non, hors sujet.

Je reprends ce qui m'a parlé dans ce questionnement :

  • Une fois que ce sera fait, ce sera joli et agréable ;
  • Pendant l'action, que je vis comme un cadeau, j'anticipe le plaisir des autres ;
  • C'est important pour moi que les choses soient bien faites, que la table soit bien mise.

Chacun étant différent avec des besoins différents, il est probable que vous n'ayez pas les mêmes réponses à ces questions.

En soi, ce ne sont pas des facteurs de motivation révolutionnaires, mais ils n'étaient peut-être pas relevés lors de la première analyse, et le fait de prendre conscience de ces facteurs et surtout de les garder à l'esprit pendant l'action (pendant que je mettrai la table) déplace mon sentiment global de motivation vers davantage de motivation.


Je vous invite à essayer vous-mêmes sur une situation moyennement motivante après avoir déjà détecté les facteurs de motivation et de démotivation.

Est-ce que les questions de ce "Motivation tip" font émerger de nouveaux facteurs de motivation ?

N'hésitez pas à y intégrer vos propres besoins particuliers, même (surtout) s'ils sont différents des besoins des autres.

Ensuite, gardez bien ces motivations à l'esprit pendant l'action, ça lui donnera du goût.

Et ensuite ?

Dans le "Motivation tip" #6 , la découverte de nouveaux facteurs de motivation se poursuivra à travers la pratique de l'enrichissement des actions : enrichir une action moyennement motivante par une action simultanée qui, elle, rend les choses intéressantes.


Tous les "Motivation tips" sont à retrouver →ici←